↑ Zurück zu büchel65

Français

büchel 65 pinkACTIONS DE DESOBEISSANCE CIVILE NON-VIOLENTES

CONTRE LES
ARMES NUCLEAIRES
EN ALLEMAGNe

BLOCAGES A BÜCHEL
65 JOURS AVANT LE
TNP (avril-mai 2015)

Les armes nucléaires existent toujours en Allemagne a Büchel entre Coblence et Trèves. C’est pourquoi nous invitons des groupes locaux et internationaux et des personnes à manifester leur opposition au stationnement de ces armes par des blocages non-violents. Durant une période de 65 jours, ( 26.03 – 29.05.2015), différents groupes sont attendus pour un jour ou plus à la Base de Büchel.

Vous arrivez la veille et vous vous préparez, avec notre aide, pour votre action: combien de portes voulons-nous bloquer? Comment organisons-nous nos blocages? Comment nous comportons-nous lors d’une éventuelle intervention policière?
Vous passez la nuit à proximité (nous vous aidons volontiers à trouver un hébergement) et le lendemain nous vous accompagnons au camp; c’est vous qui décidez quand vous arrêtez votre action et nous finissons la journée par un bilan.

Tout ce qu’il vous faut, c’est 2 jours de votre temps et des personnes que vous avez convaincues  auparavant de vous accompagner pour le blocage. Vous pouvez motiver votre groupe antinucléaire ou d’Attac, ou bien fêter votre anniversaire à Büchel!

Par chaque blocage, nous perturbons l’activité routinière de la Base et nous rappelons que les armes sont installées là et n’attendent que notre intervention.

Nous nous inspirons de «Faslane 365» (Blocages en Ecosse du 1.10.2006 au 30.09.2007) et de «gorleben365» (Blocages pour empêcher le site de stockage de déchets nucléaires du 14.08.2011 au 13.08.2012).

CADRE de l’ACTION
Par «Désobéissance civile», nous entendons des actions qui sortent de la légalité et qui outrepassent des interdits. Des poursuites judiciaires pour «perturbation de l’ordre public ou délit» sont assumées, voire consciemment recherchées. Ainsi nous conférons une importance particulière au sérieux de notre engagement contre cette situation scandaleuse.

Nous ne faisons usage ni ne menaçons de violence physique aucune personne, n’injurions, ne raillons, n’abaissons personne; au contraire, nous considérons nos adversaires (policiers, soldats, opposants) comme des humains, bien que nous critiquions leurs rôles et leurs activités. Et cela même si nous avons affaire à la justice, à la suite de notre action. Nous traitons avec respect les fonctionnaires et les juges, même si nous ne pouvons pas les accepter comme représentants d’un système politique et juridique que nous critiquons.
Un comportement non-violent est une invitation crédible pour que notre adversaire ne fasse pas usage de la violence dont il est capable, mais pour qu’il considère notre présence comme amicale. Mais notre propre comportement non-violent n’est pas une garantie de ne pas subir de violence. Pourtant, même si nous sommes provoqués, nous ne voulons pas répondre violemment; au contraire, nous voulons demeurer calmes et pondérés.
Nous allons bloquer la Base de Büchel de façon non-violente.

ABOLISSONS LES ARMES NUCLEAIRES! – FERMONS BÜCHEL!
Le 26.03.2010, les députés allemands ont demandé, à une large majorité, au gouvernement fédéral de s’employer pour que l’OTAN, et directement les E-U, démontent les dernières armes nucléaires sur le sol allemand. Ces (probablement 20) bombes atomiques sont stationnées à Büchel et sont destinées à être transportées vers leur objectif par des Tornados allemands, dans le cadre de la «participation nucléaire».
Cependant ni le gouvernement CDU-FDP d’alors ni l’actuel CDU-SPD n’a soutenu cette demande du Bundestag pour le retrait des bombes de Büchel, avec une pression sur l’OTAN. Au contraire, ils ont consenti, en se taisant, non seulement au maintien, mais aussi au remplacement par des armes nucléaires plus adaptées et plus précises (càd à leur modernisation). Ainsi, elles doivent être opérationnelles jusqu’en 2050. Ce seront les premières bombes de précision stationnées en Europe. Ces nouvelles armes compromettraient les négociations de désarmement entre l’OTAN et la Russie; à raison, la Russie mettrait en cause l’intention de désarmement de l’OTAN et cela ne serait qu’un prétexte pour moderniser son propre arsenal.

En approuvant cette «modernisation», le gouvernement fédéral soutient une nouvelle spirale d’armement au lieu de s’engager pour la proscription de ces armes de destruction massive. Par là, il ignore la volonté de la population qui, de façon répétée, s’est prononcée contre la présence d’ A.N. sur le sol allemand. La «modernisation» engloutit des milliards d’Euros qui devraient servir à régler des problèmes humains bien plus urgents.
Les A.N. produisent des souffrances sans fin pour des millions d’humains non seulement quand, comme à Hiroshima et Nagasaki, elles explosent, mais déjà par leur existence et production. Elles entretiennent la chaîne du nucléaire qui, dans le monde entier, fait des nouvelles victimes et détruit des vies humaines.

La Cour internationale de Justice à La Hague a jugé, en 1996, – contre la volonté des puissances nucléaires – que ni l’emploi ni la menace n’était autorisé. En même temps, il a été confirmé que le TNP de 1970 obligeait tous les Etats qui l’ont signé à désarmer complètement. Notre réponse est une intensification de nos protestations et de notre résistance justement là où ces A.N. sont stockées et où on s’entraine à leur utilisation. Comme Mutlangen dans les années 80, Büchel est devenu le symbole de la folie des A.N. A cette folie, nous voulons opposer notre exigence pour un désarmement sans conditions et pour des solutions non-violentes aux conflits internationaux.

Avec vous, nous allons faire de Büchel le symbole d’une victoire non-violente contre les A.N. La conférence de Révision du TNP aura lieu à New-York fin mai 2015: nous maintenons la pression et bloquons Büchel durant 65 jours jusqu’à cette Conférence!

Contact: ette buechel-atomwaffenfrei point de

Compte de dons: IBAN DE79 43060967 2029811502 | BIC GENODEM1GLS

DSCN3487A